Investir dans l’immobilier en 2017

placements immobiliersInvestir dans l’immobilier en ce début d’année 2017 ? Avec les rendements décevants du livret A, plan d’épargne logement (PEL), et même des assurances-vie et livrets jeunes, les épargnants se tournent vers des placements alternatifs. Certains optent pour l’investissement dans l’art ou l’investissement dans le pétrole, tandis que d’autres préfèrent les valeurs refuges et suivent attentivement le cours de l’or et le cour du diamant. Ceux qui se sentent l’âme financière apprennent le trading et cherchent à apprivoiser les marchés financiers en surveillant différents cours de la bourse. Enfin, bon nombre d’entre nous aimeraient trouver, non seulement une alternative au livret A, mais aussi une alternative aux banques. Alors, quels sont les meilleurs investissements pour placer son argent intelligemment ?

L’immobilier reste un placement de choix pour un investissement sans risque, tout en constituant une réelle alternative aux banques. Investir dans la pierre tente de plus en plus de Français, et à raison. Découvrez nos conseils pour savoir où investir son capital et comment s’assurer un bon retour sur investissement dans l’immobilier.

Les avantages de l’immobilier lorsque l’on cherche où placer son argent

Les investissements immobiliers sont portés par deux principaux éléments. D’une part, épargner de façon traditionnelle dans des produits bancaires (livret A, PEL, assurance-vie…) est devenu peu rémunérateur, que ce soit dans une banque physique ou une banque en ligne. D’autre part, les emprunts immobiliers se négocient encore, en ce début d’année, à des taux réduits.

Enfin, l’immobilier est également intéressant par la large palette de solutions qu’il offre pour valoriser son épargne. En effet, en plus d’être un investissement sans risque au même titre qu’investir dans l’or ou acheter un diamant, il permet, selon les objectifs des épargnants, de compléter ses revenus avec l’immobilier locatif, réduire ses impôts, avoir un pied-à-terre, ou se créer un capital qui sera disponible à l’avenir (par exemple pour la retraite).

 

Où investir et comment gagner de l’argent avec les placements immobiliers ?

Comme pour tout placement financier, l’essentiel est de parvenir à soupeser, d’une part les risques, d’autre part le rendement, afin de trouver un compromis qui corresponde à nos objectifs. Plusieurs options s’offrent à vous : l’investissement dans l’immobilier locatif par des programmes neufs ou dans l’ancien, en faisant appel à une agence de gestion ou non, ou encore les SCPI et viagers. Retrouvez nos conseils pour faire votre choix en fonction de vos priorités.

Pour commencer, si vous recherchez un investissement sans risque, ne vous laissez pas tenter par le neuf. En effet, malgré des avantages fiscaux instaurés par la loi Pinel et valables jusqu’à fin 2017, les prix de départ sont en constante augmentation. Aussi, il est illusoire d’espérer réaliser une importante plus-value. Reste l’investissement locatif, toutefois la rentabilité de ce côté-là n’est pas si élevée, après déduction des charges liées au logement (syndicat de copropriété, entretien…) et des impôts et taxes. Enfin, privilégiez les biens terminés aux achats sur plan, et effectuez des visites afin de vérifier l’état du logement et l’emplacement.

investir dans un viagerL’investissement locatif est également possible dans l’ancien, le risque est alors diminué. La rentabilité est correcte, et les éventuels frais de remise en état, isolation… sont déductibles de votre impôt sur le revenu. Dans certaines communes, l’achat reste accessible et la rentabilité brute peut dépasser 5%, notamment pour les petites surfaces situées dans les centres-villes. Cependant, les charges restent importantes et vous n‘êtes pas certain de pouvoir revendre à un prix intéressant.

L’immobilier géré (résidences pour seniors ou étudiants, EHPAD, résidence de tourisme…) représente une alternative à étudier sérieusement, en particulier avec la défiscalisation Censi-Bouvard, jusqu’à la fin de l’année, qui permet de déduire des impôts 11% du montant d’acquisition avec une répartition sur 9 ans et un plafond de 300 000€ investis par an. Votre logement doit être loué pendant ces 9 ans et vous serez imposé sous forme de BIC (bénéfices industriels et commerciaux), avec un battement forfaitaire de 50% limité à 32000€. La rentabilité peut atteindre 5% nets, mais il existe également des risques, comme la défaillance de la gestion.

Acheter un bien immobilier en viager ?

Vous pouvez aussi envisager le viager occupé, qui se fait rare mais pourrait repartir à la hausse avec l’augmentation de l’espérance de vie et les problèmes de retraite. Vous payez une partie du bien le jour de la signature de la vente, puis versez une rente au vendeur jusqu’à son décès, tandis qu’il préserve son droit d’usage. Il s’agit d’une forme d’achat à crédit offrant une alternative aux banques. Le principal risque réside dans le fait de ne pas connaître à l’avance le coût total, qui dépend de la date de décès du vendeur.

Les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) séduisent par leur praticité : vous investissez et êtes rémunéré par dividende sans vous soucier de toute autre question. Cependant, il existe un risque spéculatif. Les locaux professionnels avec des bureaux sont notamment menacés, et ils représentent près de la moitié des investissements des SCPI.

Enfin, la solution d’investir dans un parking est à étudier sérieusement, avec un investissement de départ limité et un retour sur investissement plutôt intéressant.